La Ville, rappel historique

Dans cette présentations nous voulons rappeler ce qui est du reste de la figure de Ville, illustration de ce qu’elle fut du temps de sa grandeur. De Marseille l’industrie, à cette époque d’un grand modernisme à l’échelle mondiale, fut un puissant moteur. Aujourd’hui plus qu’oubliée elle est occultée.

Aussi, avant de terminer sur d’historiques figures industrielles marseillaises, nous avons voulu rappeler leur contemporanéité avec une ville qui alors en méritait le nom, ville maintenant délaissée et paupérisée.

Dans le « paysage urbain* » marseillais, centrés sur le Vieux Port, figure emblématique sont :

– la passe, encadrée par les deux forts, défigurée par la présence d’un hôtel « moderne* » ;

– sur la rive Nord  seule la Mairie isolée sinon insularisée dans le centre marque le moment plus ancien, XVII° (1653-1673), d’une ville fondée pourtant 600 ans AV JC ; cette mairie est surplombée, en retrait par l’Hôtel-Dieu (projet global avorté, construit à partir de 1753, fini en 1866, déserté en 2006, classé monument historique… mais voué à une hôtellerie 5 étoiles en vue de Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture !?) ; l’hospice de la Charité (lieu d’enfermement, cf. les œuvres de Foucault) achevé en 1745, englobé dans « Le Panier » reste invisible ;

– sur rive Sud l’alignement du jadis Arsenal (XVII°) se poursuit jusqu’à « la Criée » et au-delà, est surplombé par St Victor, abbaye fondée au V° Siècle.

 

A L’ENTRÉE DU VIEUX PORT

Les Pierres Plates

Les Pierres Plates

Côté Cathédrale

Côté Cathédrale

Le Pont Transbordeur

Le Pont Transbordeur

Le Fort St Jean

Le Fort St Jean

 

 

 

 

 

 

LE VIEUX PORT

Le Vx Port et les Ports Nord

Voilier… vapeur…

La Mairie, un tramway…

Sur le Quai de la Fraternité, un kiosque…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA RUE DE LA RÉPUBLIQUE, percement haussmannien

La Samaritaine, encore grand magasin…

L’Hôtel Régina, déjà devenue siège des Messageries Maritimes

 

 

 

 

 

 

LA CANEBIERE

Juste avant la Bourse (à gauche…)

Vue plongeante sur « derrière la Bourse »

 

 

 

 

 

 

Les Nouvelles Galeries, Grand Magasin disparu (incendié…)

Un des Grands Cafés, disparus…

 


 

 

 

 

 

SUR LA CANEBIERE LE CARREFOUR CENTRAL, St Louis – Belsunce

Vers le Port

De l’autre côté de ce carrefour

 

 

 

 

Le Crs Belzunce, vers la Porte d’Aix

 

Détail de l’angle ci-dessus

 

 

 

 

 

 

 

COURS LIEUTAUD, autre percement haussmannien et le Bld Théodore THURNER, trace de rempart entre montée du Bld Salvator et descente par cours Julien

Le Cours Lieutaud, franchi par la Rue d’Aubagne

Le Cours Lieutaud à l’angle Th. Thurner

 


 

 

 

 

« SUR LA CORNICHE »…

Le Vallon des Auffes (non encore défiguré par la « modernité* »…)

Le Prophète, plage et cabanons, avant la construction de la 2 x 2 (voies)…

 

 

 

 

Le Casino (2° Prado, à droite au bout), prétention avortée

bl.ROUBION

Le Prophète (photo supra Ht à G.), l’Hôtel Roubion, détruit au profit d’une « opération* » immobilière (gated community)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *